retour page d'accueil

Jeudi 29 septembre 2020 20h30

Auditorium du Conservatoire Ardenne Métropole
10, Rue Mme de Sévigné

CHARLEVILLE-MÉZIÈRES

 

DAVID PATROIS / PIERRE MARCAULT
QUINTET

dp pm


David Patrois : vibraphone, balafon
Pierre Marcault :
djembé, bougarabous, percussions
Boris Blanchet :
saxophones
Blaise Chevallier :
contrebasse, basse électrique
Philippe Gleizes :
batterie

voir une vidéo

tarif plein : 15€ - adhérents : 11€ étudiants, - 26 ans, demandeurs d'emploi : 7€

  En fonction de l'évolution  de  la crise sanitaire, l'accueil du public se  fera  dans le respect du protocole établi par les  autorités, ce qui peut impliquer un placement imposé et le port du masque.

Réservations : Maison du Tourisme, Place Ducale, Charleville-Mézières

Tel : 03 24 55 69 90

 

La collaboration de David Patrois et Pierre Marcault ne date pas d’hier… En 1998 ils partageaient la scène du studio 105 de Radio France pour une création commandée par le festival "Présences", essai transformé peu de temps après avec l’album « Another Trio » enregistré avec l’immense contrebassiste Jean Jacques Avenel.  
Après une pause de quelques années, l’envie de monter une formation plus étoffée se fait ressentir et les voici à la tête d’un quintet haut en couleur : Boris Blanchet, Philippe Gleizes, et Géraud Portal apportent une énergie et une fougue qui ne sont pas sans évoquer les déferlements du quartet de John Coltrane ou du groupe de Miles période "Cellar Door sessions". Géraud Portal, contrebassiste très demandé, sera bientôt remplacé par Blaise Chevallier, dans le même état d’esprit.  
En résulte une musique qui marie une esthétique marquée par l'héritage des années 60-70, l'univers harmonique des post impressionnistes français (Francis Poulenc, Olivier Messiaen) avec les percussions d'Afrique de l'ouest (Djembé, Bougarabous, Balafon). 

" C'est une musique toute en envols, épanouissements, pleine d'espace, avec un sens de la nuance même dans les moments les plus furieux , une pulsation constante, que propose le quintet mené par le vibraphoniste David Patrois et le percussionniste Pierre Marcault avec "Wild Poetry". L'on y entend des traces, des explorations , improvisations de l'un des plus fameux groupes du jazz du courant dit "Jazz-rock" au début des années 1970, Weather Report, dans sa première période, celle ou la part acoustique , l'envie de jouer avec les climats était au premier plan. (...) Sylvain Siclier Le Monde

"La musique procède des sources qui ont nourri ces musiciens, entre l'Afrique de toujours et les énergies nouvelles du jazz des années 60-70. Dans la vidéo de présentation du quintette, David Patrois revendique comme vibration inspirante le Miles des années 70, Coltrane, et aussi les début de Weather Report. En contrepoint Pierre Marcault insiste à juste raison sur le fait que l'identité du groupe réside aussi dans ses membres. Il en résulte une sorte de tension poétique entre ces sources multiples, tension attisée par la personnalité incandescente de Boris Blanchet et le tandem batterie-percussions où le rôle de Philippe Gleizes est essentiel. Entre un balafon chromatique, qui combine le son des sources avec le confort moderne de la musique occidentale, et un vibraphone dont David Patrois est l'un des Maîtres sous nos latitudes, la combinaison est idéale pour dialoguer avec le couple percussif. Quant à Blaise Chevallier, que ce soit à la contrebasse ou à la guitare basse, il est un tison de l'effervescence autant que l'arbitre des élégances. La première plage commence en impressions d'Afrique, entre balafon et percussions, pour s'engager bien vite dans les harmonies du jazz. Mais le son percussif reprend ses droits, et le dialogue va se poursuivre entre les deux pôles qui inspirent cette musique. Sur tempo lent ensuite, le saxophone va nous dire les sortilèges sonores du Continent Noir, en dialogue avec les tambours.. ." Xavier Prévost . DNJ

 


jm

DAVID PATROIS

Né en 1965, il suit une formation classique de percussion et obtient un premier prix du conservatoire d'Angers en 1986. Il décide alors de se consacrer entièrement au vibraphone. A Paris, il rencontre et étudie avec François Jeanneau, J.F. Jenny-Clarck, David Friedman, Daniel Humair et obtient en 1987 une bourse du ministère de la culture pour étudier avec Gary Burton à la BERKLEE SCHOOL OF MUSIC aux Etats Unis.
De retour en France en 1989, il collectionne les prix , au concours de jazz de « la Défense », au sein des groupes de David Chevallier, Eric Lohrer ou Olivier Ker Ourio, et gagne le premier prix du concours « jazz et polar » avec son trio composé de Christophe Wallemme et Christophe Marguet...
On le voit alors régulièrement aux côtés d’Aldo Romano, Michel Benita, Nelson Veras, Louis Winsberg, Bojan Z, Hervé Sellin, Glenn Ferris, Bernard Lubat, Emmanuel Bex, Louis Sclavis, Simon Goubert, et plus récemment Charnett Moffet, Kirk Lightsey, Victor Lewis, Jeff Ballard...
Entre 1995 et 1999, il se produit en quintet et enregistre son premier CD sous son nom en 1997 : " Attraper le temps", avec Sylvain Beuf, Frédéric Favarel, Christophe Wallemme, Benjamin Hénocq.
En 1998, à la suite d’ une commande de Radio France dans le cadre du festival Présences 98, il fonde le groupe "Another Trio", d’inspiration ouvertement africaine, avec Jean Jacques Avenel à la contrebasse et à la kora et Pierre Marcault aux percussions, et se produit dans de nombreux clubs et festivals. CD paru chez RDC Records en octobre 2000.
En 2003, il est membre du «360° project» réunissant Ravi Coltrane, Mark Turner, Olivier Gatto et Benjamin Hénocq .

Son projet « Trio + 2 » privilégie toujours le son acoustique avec la présence de Jean Charles Richard, Luc Isenmann, Sébastien Llado et Pierre Durand. CD sorti en fevrier 2007 « Il sogno di Diego » chez Cristal Records. En 2012 sort L’album «David Patrois Quintet LIVE» puis « Flux Tendu » en septembre 2015 sur le label «Arts et spectacles».
En fevrier 2018, parait «Around Goldberg Variations», projet transversal réalisé avec la pianiste classique Remi Masunaga.
En 2020, il fonde avec le percussionniste Pierre Marcault un quintet dont le premier album, "Wild Poetry" reçoit les éloges unanimes de la presse spécialisée.

 

 


retour page d'accueil