MATS & MORGAN BAND

Chapiteau Espace Lebon

Samedi 22 Septembre 2007

Dans le cadre de la 4ème édition du Festival "Tambours de Fête "

 

Frank Zappa disait d'eux : "They played unbelievable, just unbelievable." Belle carte de visite, non ? Mats Oberg et Morgan Agren jouent ensemble depuis vingt-cinq ans, alors qu'il n'avaient respectivement que onze et quinze ans. Évidemment cela s'entend... Après avoir formé un groupe "hommage" Zappsteetoot, interprétant la musique de Frank Zappa, ils ont eu l'occasion de se produire avec le maître, et on doit reconnaître que la filiation est évidente.

Plus largement, ils évoluent à l'intérieur de tout un pan de culture musicale hérité des trente des dernières années, le jazz-rock, rock progressif, qui trouve ces derniers temps un relent de popularité au sein d'un public connaisseur et fidèle. Pour paraphraser les propos du Grand Moustachu (que dire après lui ?), on doit reconnaître qu'ils jouent tous les deux à un niveau incroyable, presque renversant de virtuosité, de puissance et d'efficacité.
Le concert qu'ils ont offert au public de Charleville-Mézières lors du dernier festival "Tambours de fête" fût une succession de pics d'énergie, de démonstration de leur parfaite maîtrise d'une musique, laquelle si ils en sont les concepteurs et donc sensés la connaître parfaitement, ne laisse aucune place à l'erreur. La moindre faute, de mise en place notamment, étant immédiatement sanctionné par la difficulté des phrases, des placements rythmiques et l'édifice menacerait de s'écrouler tout entier.
Pour ma part, d'erreur, d'hésitation, je n'ai pas vu trace. Ils nous ont vraiment donné la sensation d'avancer à toute vitesse, droit devant et leur compagnon pour ce concert, le bassiste Gustaf Hielm impose le respect pour suivre une telle cadence et relever autant de challenges. Car j'imagine que c'est bien de ça dont il s'agit quand on se trouve dans sa position aurpès de deux compagnons aussi proches : un véritable défi de s'intégrer dans ce monde si fusionnel.

Au delà de l'aspect technique de la chose, leur musique dégage une telle énergie, une telle puissance par sa cohésion qu'il est difficile d'y résister même si le côté radical de cet univers prend le risque de heurter de plein fouet les âmes et oreilles sensibles. Malgré cela, si vous avez l'occasion d'aller les écouter, surtout ne la manquez pas...

Pierre Villeret pour Macao

voir un extrait de la video du concert

Photos Jean-Marc Adams


 
 
 
 
 
 

Photos Michel Renaux

 


 
 
 
 
photos Dominique Rieffel

retour page d'accueil